People

Plus de 20 navires polaires en construction

Vers un surtourisme sur le continent blanc ?

Depuis 30 ans, le tourisme austral connaît un essor notable et menace d’atteindre un niveau alarmant dans les prochaines années, avec le doublement annoncé du nombre de navires et de passagers concentrés sur une petite partie de la Péninsule Antarctique.

Roura128Le tourisme en région Antarctique est antérieur à la signature du traité de Washington signé le 1er décembre 1959 (ou traité sur l’Antarctique) . Il a été un sujet de discussion pour les Parties consultatives au traité sur l’Antarctique (RCTA) dès les premières réunions en 1961. La croissance du tourisme austral en particulier, est devenue un sujet de discussion dans les RCTA et dans les milieux académiques. Les premiers instruments de règlementation du tourisme adoptés aux RCTA concernaient les visites de stations, la protection de certains sites sensibles et de monuments historiques et l’interdiction de débarquement sur des îles nouvellement formées. En ce temps-là, peu de navires opéraient dans les eaux antarctiques avec seulement une centaine de visiteurs par saison.

bordinB128

Le partage social des rêves visionnaires

Nunavut : le déclin d'une « société à rêves »

Chez les Inuit du grand Territoire autonome canadien, la narration onirique n'est pas limitée à l'exploration de l'intimité du rêveur mais est un facteur de la vie en société. Cet usage social du rêve est menacé par le déclin de l'oralité.

Ethnographie

Comment les Inuit voient le réchauffement climatique

Le recul de la banquise hivernale en Arctique menace la pérennité de savoirs et de pratiques de vie séculaires intimement liées à la glace de mer. Une communauté de l’ouest du Groenland témoigne.

taverniers128Si le réchauffement de l’Arctique et le recul de la banquise inquiètent la communauté scientifique pour leurs effets amplificateurs sur le changement climatique global, il ne faut pas oublier que l’Arctique est un territoire habité par les hommes. Les Inuit, pour ne citer qu’eux, vivent sur les côtes du bassin arctique depuis plusieurs milliers d’années et la banquise est un élément essentiel de leur environnement et de leur vie quotidienne en hiver.

Antomarchi-128Tourisme subarctique

Le tourisme "arctique" à l'épreuve des clichés occidentaux

A l'heure où le gouvernement provincial du Québec encourage le développement du tourisme dans son territoire du Nunavik habité essentiellement par des Inuit, l'enjeu consiste à déjouer les clichés et les idées reçues des voyageurs occidentaux pour favoriser la compréhension et la reconnaissance des traditions culturelles constitutives de l'identité Inuit. 

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200